Imprimer la page courante

À la une

L'actualité en détail

Découverte de la pièce Snoezelen

L’unité de psychiatrie 3 du Pôle de psychiatrie adulte du centre hospitalier de Saint Malo a organisé une journée porte ouverte de la pièce Snoezelen le Vendredi 19 mai 2017, de 10h à 17h00.

Une soixantaine de soignants des EHPAD de la GHT et du pôle de la psychiatrie adulte ont pu découvrir ce concept par la présentation d’une pièce dédiée et d’un chariot mobile.

 

Rapide à mettre en œuvre, cette approche multi-sensorielle est à la fois adaptée aux patients souffrant de troubles psychiatriques, aux patients âgés souffrant de troubles cognitifs et comportementaux. Ce projet snoezelen a été initié en novembre 2015 dans l’unité de psychiatrie 3. Une formation conjointe du pôle SSR-Gériatrie du CH de Saint-Malo et du pôle de psychiatrie adulte a eu lieu en 2016 afin de sensibiliser les soignants à cette méthode de prise en charge. Les bienfaits de ce concept et de l’utilisation de ce  matériel s’observent et se concrétisent déjà au sein de notre structure où nous notons, lors de son utilisation, un réel apaisement des patients et un plaisir visible, palpable, observé sur le visage des patients. Dans un avenir proche, en lien avec la relocalisation des unités d’hospitalisation du pôle de psychiatrie, nous souhaitons poursuivre et faire évoluer ce soin avec la création d'une salle thérapeutique  dédiée « Snoezelen » et prévoir l'acquisition d'un second chariot mobile.

 

« SNOEZELEN » est un néologisme crée dans les années 1970, issue de deux termes néerlandais « snuffelen » signifiant « sentir/renifler » et « doezelen » signifiant « somnoler ». Cette méthode consiste mettre en éveil des sensations physiques et permet de créer un environnement qui propose des sollicitations sensorielles générant du plaisir et de la détente. Toutes ces propositions ont en commun d’amener des sollicitations sensorielles douces, diversifiées, où tous les sens pourront être sollicités séparément ou simultanément : vue, toucher, odorat, sens de l’équilibre, audition. Ces environnements confortables et rassurants sont propices à la stimulation des 5 sens par la musique, les jeux de lumière, la vibration, les sensations tactiles et olfactives, que nous stimulons avec des outils tel : la luminothérapie, la   musicothérapie, l’aromathérapie, des jeux de balles, et de nombreux objets ou aliments du quotidien.

Basée sur un mode de communication non verbal, son utilisation le rend accessible à tous les niveaux de fonctionnement physique, intellectuel et affectif : La capacité de penser des patients peut être affaiblie mais cela n’empêche pas leur intuition, leur créativité ou leur spontanéité de s’exprimer dans une improvisation, au travers de leur sens.

 

La pratique SNOEZELEN accompagne les patients à s’ouvrir et faire des liens avec leur environnement de vie. Les principes de base de cette pratique sont applicables par le personnel soignant dans tous les gestes du quotidien ou lors de séances dédiées. Les notions de respect des rythmes, d'attention, de présence, d'écoute et de tendresse figurent parmi celles mises en œuvre pour sécuriser, apaiser, libérer les émotions, créer le lien et encourager l'échange avec les patients.

Ce type d’activité sensorielle révèle chez les patients des réactions inattendues. Certains malades retrouvent pendant quelques instants la parole,  des sons pour chanter, mimer, raconter voire se raconter. Des agressivités se dénouent, des angoisses s’évacuent. Des souvenirs refont surface...

 

Le constat de cette méthode est sans équivoque et notre retour d’expérience permet de confirmer:

- L’amélioration de l’humeur.

- La  réduction de l’anxiété, des angoisses.

- L’amélioration de la qualité de vie.

- L’amélioration du sommeil.

- La contribution à la diminution de symptômes.

- La contribution à l’amélioration de l’activité physique et cognitive.

- Le soulagement de certains symptômes de la dépression.

- Dans certain cas d’apaisement, la réduction des doses médicamenteuses.

Au-delà de l’installation de cet équipement en psychiatrie, nous souhaitons en implanter d’autres en EHPAD comme il en existe déjà un à l’EHPAD de Cancale.

tl_files/_media/images/actualites/Articles de presse/snoezelen 1.JPG

tl_files/_media/images/actualites/Articles de presse/snoezelen 2.JPG

tl_files/_media/images/actualites/Articles de presse/snoezelen 3.JPG

Revenir