Imprimer la page courante

Coordination des prélèvements d'organes et de tissus

Les dons d’organes, de tissus ou de cellules :

 

le moment pour dire que vous êtes pour ou non pour le don d'organes

(accès à la brochure)

 Même âgé, même avec des problèmes de santé, pour ou contre le don de mes organes et tissus après ma mort, en vue de greffes à d’autres personnes, je le dis à mes proches qui témoigneront.  

Le don d’organes, fait référence à la volonté d’une personne d’être prélevée d’un de ces organes, tissus ou cellules afin d’en faire bénéficier un patient malade en attente d’une greffe. Cet acte de solidarité peut permettre de sauver une vie ou d’améliorer l’état de santé d’une personne.

Outre le don d’organes, de tissus ou de cellules, il existe aussi d’autres formes de dons comme le don de sang, de spermatozoïdes, d’ovocytes, de lait maternel, ...

Cette démarche de don est individuelle, libre et volontaire. Chacun peut donc s’opposer librement à un prélèvement d’organe, de moelle osseuse ou de tissu en s’inscrivant sur le registre national de refus qui permet de mentionner des réserves pour un don d’organe ou le refus de prélèvement

Maintenant, c’est le bon moment pour dire à vos proches si vous êtes ou non pour le don d’organes

Bannières animées Agence biomédecine

le moment pour dire que vous êtes pour ou non pour le don d'organes

A- Dons après la mort

Quand est-ce possible ?

Pour un don d’organes, de tissus ou de cellules après la mort, il faut distinguer deux types de décès :

  • le décès en état de mort encéphalique
  • le décès à cœur arrêté

 

Décès en état de mort encéphalique

Suite à un accident vasculaire cérébral ou à un grave traumatisme crânien, les patients sont hospitalisés dans un service de réanimation où tout sera mis en œuvre pour les sauver. Si les lésions sont trop importantes, le cerveau est irrémédiablement détruit et le patient décède. Cependant, il est possible, pendant quelques heures, de maintenir artificiellement une activité cardiaque et une oxygénation des organes et tissus afin d’envisager un prélèvement. On parle alors de décès en état de mort encéphalique.

Ces décès en état de mort encéphalique sont peu nombreux : en 2011, sur 3171 personnes décédées en état de mort encéphalique, 1572 ont été prélevées, ce qui a permis la réalisation 4945 greffes.

Décès à cœur arrêté

Sur une personne décédée à cœur arrêté (l’activité cardiaque inexistante ne permet plus l’oxygénation des organes et tissus), seul le don de cornées peut avoir lieu.

Que dit la loi sur le don après la mort ?

Trois grands principes sont posés par les lois de bioéthique pour le don d’organes, de tissus et de cellules d’une personne décédée :

    • le consentement présumé  : après sa mort, toute personne est considérée comme consentante au don d’organes et de tissus, si elle n’a pas manifesté son opposition de son vivant. La loi nous donne la liberté de décider personnellement. Après le décès, un médecin demandera aux proches si le défunt s’était opposé à un don d’organes et de tissus.
    • la gratuité : le don est un acte de générosité et de solidarité entièrement gratuit. La loi interdit toute rémunération en contrepartie de ce don.
    • l’ anonymat : l’identité du donneur ne peut être communiquée au receveur et réciproquement. Toutefois les proches du donneur peuvent, à leur demande, être informés des prélèvements réalisés et du résultat des greffes.

 

Comment signaler que l’on est donneur ?

Si vous êtes pour :

Si vous êtes pour le don d’organes ou de tissus en vue de greffe :

  • dites-le à vos proches pour qu’ils puissent en témoigner lors de votre décès,
  • portez sur vous une carte de donneur. Elle n’est pas obligatoire mais utile car elle est le témoignage de votre volonté.

Si vous êtes contre :

Si vous êtes contre le don d’organes ou de tissus en vue de greffe :

  • dites-le à vos proches pour qu’ils puissent en témoigner lors de votre décès,
  • demandez votre inscription au registre national des refus. Ce registre est obligatoirement interrogé, après un décès, avant d’envisager un prélèvement. L’inscription est individuelle, possible dès l’âge de treize ans et révocable à tout moment.

 

Et si je n’ai pas fait connaitre ma volonté ?

En cas de décès, vos proches seront confrontés à une situation difficile et à une lourde responsabilité car les médecins leur demanderont si vous étiez opposé au don. C’est souvent parce qu’ils ignorent la volonté du défunt que, dans le doute, les proches s’opposent à un don d’organes ou de tissus.

Coordination hospitalière pour les prélèvements et dons d’organes du Centre Hospitalier.

L’unité de coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus a été créée en juillet 1998, en conformité avec les règles de bonnes pratiques édictées par les lois de bioéthiques (1994) : des infirmières et un médecin coordonnateur composent cette équipe.

Missions de la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus

Ses missions sont :

  • l’organisation et la gestion des prélèvements d’organes et de tissus,
  • l’abord des familles et la recherche de la non-opposition du défunt,
  • l’accompagnement des familles au cours du processus,
  • le développement de l’activité de prélèvement de cornées,
  • le recensement des morts encéphaliques
  • le suivi du ressenti des personnels impliqués dans les divers services de réanimation,
  • l’information et la formation pour les personnels du CH,
  • l’information du grand public à la journée nationale.

Cette organisation a conduit, depuis 2000, à une augmentation significative du nombre de greffons disponibles.

Vos contacts à la coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus du CH de Saint Malo :

Si vous souhaitez plus de renseignements sur le don d’organes, vous pouvez contacter la Coordination hospitalière des prélèvements d’organes et de tissus du centre Hospitalier

  • Dr GUINARD : 02 99 21 21 21 – Poste 6775
  • Mme Alexia BIZEUL : 02 99 21 28 40

 

Pour vous procurer des formulaires ou obtenir plus d’informations sur le don d’organes, de tissus ou de cellules, vous pouvez également contacter :

1 avenue du Stade de France
93212 Saint-Denis La Plaine Cedex
Standard : 01 55 93 65 50

N° vert : 0 800 20 22 24 (n° vert, appel gratuit)


Site Internet : http://www.agence-biomedecine.fr

Site http://www.dondorganes.fr

 

B- Autres dons

Il existe d’autres formes de dons que le don d’organes, de tissus ou de cellules  : sang, sperme, ovocytes, ...

Retrouvez ci-dessous l’information (contacts et coordonnées) sur ces autres dons que vous pouvez effectuer.

Don du sang

L’Établissement Français du Sang

Don du sang

L’Établissement Français du Sang Bretagne (EFS) organise régulièrement des collectes de sang sur le site du Centre Hospitalier. Une permanence de l’EFS est ouverte :

  • du lundi au vendredi de 8h à 17h30,
  • le samedi matin de 8h à 12h30.

Pour plus d’informations sur le don du sang et les collectes:

  • N° vert : 0 800 972 100 (appel gratuit depuis un poste fixe)
  • site Internet : www.dondusang.net
  • http://www.ffdsb.org/

 

Don de sperme

tl_files/_media/images/coordination_hospitaliere/donsperme.PNG

Avoir un enfant semble être une chose simple... Pourtant, les obstacles sont nombreux, voire infranchissables pour certains couples. La stérilité touche aussi souvent l’homme que la femme.

Quelquefois, des traitements sont possibles. Quand ce n’est pas le cas, d’autres solutions existent : certains couples adoptent, d’autres choisissent d’avoir un enfant à l’aide d’un don de sperme. Ils sont plus de 4000 à s’adresser chaque année, pour cela aux 22 CECOS français. Déjà plus de 30 000 enfants sont nés. De nombreux couples désirent devenir parents. Après avoir goûté au bonheur d’être père, partagez-le avec d’autres en donnant votre sperme.

Contact :

CECOS Bretagne - CHU Rennes -156 Bd de Bulgarie – 35203 RENNES

Contact 02 99 26 59 11 ou 02 99 26 59 14

Site internet : www.cecos.org

Don d’ovocytes

Le don d’ovocytes est le don, anonyme et bénévole, de cellules reproductrices féminines d’un couple à un autre.

Pour cela, les ovocytes de la femme du couple donneur sont prélevés au niveau des ovaires après traitement de stimulation de l’ovulation (étapes identiques à celles d’une fécondation in vitro). Les ovocytes sont ensuite fécondés in vitro par les spermatozoïdes congelés du mari du couple receveur. Les embryons ainsi obtenus sont congelés pendant au moins 6 mois (afin de vérifier à nouveau les sérologies de la donneuse) puis transférés dans l’utérus de la femme du couple receveur.

Vos contacts pour le don d’ovocytes au CHU de RENNES

  • CECOS Bretagne - CHU Rennes – Hôpital Sud – 156 Bd de Bulgarie
    • 02 99 26 59 11 ou 02 99 26 59 13
  • Clinique de la Sagesse
    • 4 place Saint Guénolé – 35000 RENNES
    • 02 99 36 61 61

Site internet : http//www.cecos.org

Don de lait maternel

Le lait de mère est vital pour les bébés prématurés. Vous pouvez les aider en donnant un peu de votre lait sans préjudice pour votre enfant. Parlez-en à votre obstétricien ou à votre pédiatre

Les Lactariums demandent à être davantage connus pour constituer cette chaîne de solidarité car le don du lait, tout comme le don du sang, permet de sauver des bébés en difficulté.

Vos interlocuteurs pour le don de lait maternel

  • Lactarium de Rennes :
    • CHU rennes – Hôpital Sud 16 boulevard de Bulgarie 35 000 RENNES
    • site Internet : http://maternite.chu-rennes.fr/
    • Tél. : 02 99 26 58 49 du lundi au vendredi de 8h30 à 16h30

 

Don de son corps à la science

Pour faire don de son corps à la science, il faut s’adresser à la faculté de médecine la plus proche de son domicile. Le donateur doit rédiger une déclaration manuscrite de don, datée et signée.

Une carte de donneur est remise à l’intéressé qui doit la conserver avec lui durant toute sa vie.

La faculté de médecine peut toujours refuser le don d’un corps si elle n’en a pas l’utilisation.

Vos contacts à Rennes  :

Faculté de Médecine

Centre des dons du corps
2 Avenue du Professeur Léon Bernard
35043 Rennes cedex

Tel : 02 23 23 49 26