Imprimer la page courante

Patients et visiteurs

Vous allez aux urgences

Les urgences des centres hospitaliers de Saint-Malo et Dinan sont des urgences polyvalentes.

  • urgences médicales et traumatologiques
  • urgences gynéco obstétricales
  • urgences pédiatriques
  • urgences psychiatriques

 

Quand doit-on se rendre aux urgences ?

Un service d’accueil des urgences a vocation à prendre en charge l’urgence vitale. Lorsque l’on est confronté à un problème de santé, il n’est pas toujours évident de distinguer l’urgence vitale de l’urgence dite « ressentie ». Dans ce second cas de figure, une consultation médicale pourra cependant amener une réponse suffisante pour le patient.

Urgence vitale ? Appeler le 15 !

Dans les cas les plus graves, il est recommandé d’appeler le centre 15 (SAMU) qui enverra une équipe sur le lieu de l’accident ou du malaise. Cette équipe sera en mesure d’assurer rapidement les premiers soins et de prévenir le service d’accueil des urgences. Ainsi, dès son arrivée, le patient sera directement pris en charge.

Les signes les plus fréquents de l’urgence vitale :

  • douleurs persistantes au niveau de la poitrine ou du bras gauche, pouvant se diffuser jusqu’au poignet
  • hémorragie, saignement important ou une diarrhée sanglante
  • paralysie partielle et soudaine
  • brûlure importante (par le degré ou la superficie), électrocution
  • difficultés à respirer, absence de respiration constatée chez quelqu’un
  • accident de la route, même si l’on se sent bien
  • présence d’un corps étranger inséré et impossible à enlever dans une partie du corps
  • intoxication, empoisonnement, ingestion d’un produit dangereux
  • chute avec une suspicion de fracture
  • gonflement allergique soudain
  • toutes douleurs aigues, soudaines et localisées (tête, ventre…)

Trouver le service d’accueil des urgences

Centre hospitalier René Pleven de Dinan
74 rue Chateaubriand
Tél. (infirmier d’accueil et d’orientation) : 02 96 85 72 00

tl_files/_media/images/Urgences/photo_urgences_CHD.jpg

Situer sur le plan

Centre hospitalier de Saint-Malo
1 rue de la Marne
Tél. (infirmier d’accueil et d’orientation) : 02 99 21 28 35

tl_files/_media/images/Urgences/photo_urgences_CHSM_1.jpg

Situer sur le plan

Consultation médicale le soir et le week end

Pour faire face à un problème de santé ne présentant pas les signes de l’urgence vitale, il est recommandé d’appeler rapidement son médecin traitant pour une consultation.
Si le problème survient le soir ou le week end, vous pouvez vous demander une consultation auprès des cabinets médicaux de garde.

Maison médicale de Dinan
74 rue Chateaubriand
(parking de l’hôpital, à proximité de l’entrée principale)
Tél. : 02 96 85 78 44

tl_files/_media/images/Urgences/photo_maison-medicale_Dinan.jpg

SOS Médecins Saint-Malo
1 rue de la Marne
(parking de l’hôpital, à proximité des urgences)
Tél. : 36 24 ou 0 826 46 35 35

tl_files/_media/images/Urgences/photo_sos-medecin_SaintMalo.jpg

Numéros utiles

  • SAMU (service d'aide médicale urgente) : 15
  • SDIS (service départemental d’incendie et de secours) : 18
  • Police / gendarmerie : 17
  • Numéro européen d'urgences : 112
  • Pharmacie de garde : 3237
  • centre anti poison de Rennes : 02 99 59 22 22

 

Les informations à fournir pour un passage aux urgences ?

Comme pour une consultation ou une hospitalisation programmée, la prise en charge du patient nécessitera un enregistrement administratif. Plusieurs informations ou pièces devront être fournies par le patient ou l’un de ses proches :

  • document d’identité,
  • carte vitale et attestation de mutuelle de santé,
  • carte de groupe sanguin,
  • carnet de santé pour les enfants,
  • coordonnées de la personne à prévenir.

 

Accueil et prise en charge

Vous êtes arrivé par vos propres moyens, en ambulance, avec les sapeurs pompiers ou avec le Samu. Un(e) infirmier(e) d’accueil et d’orientation (IAO) vous reçoit et s’informe sur votre motif d’admission, évalue la gravité de votre état, transmet ces informations et indique le degré d’urgence à l’équipe soignante. L’infirmière d’accueil et d’orientation renseigne vos proches soit directement soit par téléphone.

Selon le degré d’urgence, vous serez dirigé vers la cellule administrative afin de recueillir votre identité et constituer votre dossier administratif, indispensable à la prise en charge médicale ou orientez directement vers la zone de soins. Dans ce dernier, les formalités administratives seront effectuées par votre entourage. Aucune formalité ne retardera votre prise en charge médicale.

Selon les soins que vous requérez, vous serez accompagné et pris en charge par des professionnels médicaux et soignants dans les secteurs de soins de médecine ou de chirurgie du service des urgences.

Un infirmier ou aide-soignant vous aidera à vous installer et commencera les premiers soins, le médecin des urgences vous examinera. Selon le cas, le médecin pourra prescrire des examens complémentaires (ex : analyse de biologie médicale, imagerie médicale…) qui seront réalisés sur place.

Une fois le diagnostic posé par le médecin, vous pourrez :

  • retourner à domicile dès lors que les soins sont réalisés ;
  • être hospitalisé dans une unité d’hospitalisation de très courte durée (UHTCD) si votre état de santé nécessite une surveillance ;
  • être hospitalisé dans un service de soins afin de poursuivre le traitement.

Durant votre passage aux urgences, les personnes vous accompagnant devront patienter en salle d’attente. Les personnels de soins les informeront de l’évolution de votre prise en charge. Dès que cela est possible, un infirmier ou aide-soignant accompagnera votre proche auprès de vous.

Lorsque le patient est un enfant, un parent pourra l’accompagner tout au long de la prise en charge.

Votre attente

Votre attente est inévitable. Elle est justifiée par :

  • l’activité du service qui varie selon la gravité des cas pris en charge et le nombre de patients se présentant aux urgences ;
  • l’administration des premiers soins ;
  • le délai nécessaire pour obtenir les résultats des examens complémentaires réalisés (analyse de biologie médicale, imagerie médicale…) ;
  • le délai nécessaire pour obtenir un avis médical spécialisé complémentaire (cardiologie, pneumologie, pédiatrie, gynécologie, digestif, psychiatrique…) ;
  • l’amélioration attendue de votre état de santé avant votre transfert vers un service de soins ou votre domicile ;
  • la disponibilité d’un lit dans une unité d’hospitalisation.

Le personnel soignant est conscient que l’attente est situation angoissante et met tout en œuvre pour que celle-ci soit la plus courte possible, dans le respect du bon fonctionnement du service d’accueil des urgences.